Quel est le salaire des ostéopathes ?

Le Masseur-kinésithérapeute-Rééducateur (à tout hasard), qui est un professionnel de santé, va pouvoir surfer sur la vague du remboursement de ses séances par la sécurité sociale. Le médecin prescripteur lui envoie des patients pour 5-10-20 séances, garantissant ainsi “rapidement” un développement généreux de sa patientèle. Le taux horaire de remboursement de la sécu n’est pas des plus fantasques mais quelle vache à traire ! Avec peu de nouveaux patients mais qui reviennent fréquemment, le cabinet peut rapidement devenir profitable.

En ostéopathie l’exercice est un peu plus compliqué car le médecin n’a pas le droit d’être prescripteur, et l’ostéo ne doit pas s’autoriser à faire de la pub. À noter que le patient ne reviendra pas si après 2 séances si il n’y a pas d’amélioration car il paye lui-même les séances =>Mieux vaut être compétent…

Quel est le business modèle de l’ostéopathie exclusive ? Étudiant ostéopathe, veux-tu vraiment devenir ostéopathe ?

L’investissement financier: combien ça coûte de devenir ostéopathe

L’investissement financier est lourd. Les études durent entre 3 et 6 ans à raison de 7000-10000€ l’année pour la formation. À cela il faut rajouter le loyer pendant les études, ainsi que les frais divers nourriture, charges, transport…Bref un minimum de 60 000€ à 100 000€ pour les études les plus longues.

Certains pensent que faire des études plus courtes (en 3 ans) est intéressant financièrement. À réfléchir, car après une formation de 3 ans votre efficacité ostéopathique aura de bonne chance d’être médiocre, et quel patient voudra revenir ? Quel ostéopathe vous voudra comme assistant ?

Le Business modèle de l’ostéopathe exclusif

Il est dit qu’il faille 1 ostéopathe pour 4000 habitants ( voir moyenne par département en 2012 ici) pour qu’il puisse développer un cabinet “rapidement” et qu’il ait vu près de 2000 patients différents pour que son cabinet commence à tourner correctement. Bien sûr cela sans publicité et sans que le médecin ne lui réfère de patients car il n’en a pas le droit. Le bouche-à-oreille est tout de même autorisé. À se demander comment le premier patient passe la porte … En tout cas il vaut mieux être un minimum compétent vous l’entendez.

Généralement après 5 ans d’exercice l’ostéopathe aura vu aux alentours de 2000 patients différents et si chacun en moyenne vient 1 fois par an alors “théoriquement” il verrait près de 40 patients par semaine. Ce chiffre est théorique car sur les 2000 noms certains ne reviendront pas (gens de passages, mécontents), d’autres sont décédés, certains vont venir 1- 2-4 fois par an, et d’autres sont particulièrement chroniques (ouf ! 😉 )…

Les premières années de développement sont difficiles financièrement, et il faut oublier de croire que vous allez gagner l’équivalent d’un SMIC les 2 à 3 premières années d’exercice à moins de revoir en profondeur sa manière de travailler.

Après 5 ans d’exercice, l’ostéopathe un minimum compétent et dans un contexte favorable devrait voir entre 25 et 40 patients par semaine et pourra espérer un Chiffre d’Affaire entre 58K € et  94K € annuel. Le calcul est:

47 semaines d’exploitation X 25 patients/semaine X 50€ = 58 750€

47 semaines d’exploitation X 40 patients/semaine X 50 € = 94 000€


Jusqu’à 40 patients par semaine les traitements peuvent durer jusqu’à 45min. Au delà l’ostéopathe devra songer à passer en 30min si il veut pouvoir tenir le rythme, ce qui rend le travail de qualité plus compliqué. Au maximum, le commun des mortels pourra soutenir à peu près 50-60 patients par semaine pendant leurs années de forme. Il y aurait quelques acharnés qui verraient 70 patients et plus par semaine.

La tendance de saturation d’un cabinet devrait suivre une courbe logarithmique, il faut donc beaucoup de temps pour fonctionner à 100%. Et vue l’augmentation du nombre d’ostéopathes les cabinets fonctionnant aussi bien se font rares. Certains dinosaures de l’ostéopathie avaient un temps 2 mois de liste d’attente et maintenant plus qu’une semaine…

Bien sûr il peut augmenter ses tarifs et prendre moins de semaines de vacances par an pour augmenter son CA. Avoir recours à des pratiques peu scrupuleuses peuvent aussi faire partie de sa stratégie ou tout simplement revoir la relation temps/honoraire avec le tarif ostéopathique. En mettant en équation son CA on peut plus facilement comprendre ce qui est important de ce qu’il l’est moins.

Près de 100 000 € par an après 5 ans de pratique ! Waaaaaaaaaaaaah trop bien le job !

Ne nous emballons pas trop vite…

Alors nous allons faire un petit peu de compta pour voir ce que ça fait en salaire net… (Ne vous inquiétez pas ça ne va pas voler très haut vu mon niveau en comptabilité, et oui, il y a plein de petites subtilités qui ne seront pas abordées notamment le fait de soustraire au bénéfice une partie des charges professionnelles de l’année précédente ce qui a tendance a légèrement améliorer le salaire net mais qui donne des bénéfices assez variables d’une année sur l’autre, comme la fameuse 3ème année)

Au Chiffre d’Affaire il convient de retirer les dépenses inhérentes à l’exercice dans un cabinet:

  • Loyer: 500€/mois = 6000€/an
  • Charges : 300 €/mois = 3600€ (taxe pro, électricité/eau/gaz,telephone)
  • Trajets : 300€/mois = 3600€ (essence/ticket métro/parking/péage/réparations)
  • Assurance: 100€/mois = 1200€(RCP+cabinet)
  • Formations, livres, divers : 1000€/an
  • Comptable+ association de gestion agrée: 1000€/an
  • Divers dépenses et amortissements 3000€/an (ordinateur/imprimante, mobilier,rénovation, table, crème, stylo, papier, rouleau)
  • TOTAL = 18400€ de dépenses professionnel

Le bénéfice à 25 patients/sem s’élève donc à : 40450€/an.

Le bénéfice à 40 patients/semaines lui s’élève à : 76600€/an

Pas mal ! mais voyez vous les professions libérales ont des charges sociales importantes à payer, elles sont de l’ordre de 45% du bénéfice !

Ainsi à 25 patients/semaines:  on enlève les charges sociales et cotisation retraite (Urssaf, RSI, Cipav…) soit environ 45% : calcul 40450 x 0,55 = 22250

Salaire net imposable 22 250€/an ou 1855€ /mois

Salaire Net :+/- 1706€/mois.

À 40 patients par semaine:

_bénéfice: 76600€

_Salaire net imposable = 41600€ ou 3450€/ mois

_Salaire Net = +/- 2890€/mois

Le rachat d’une patientèle n’est pas déductible ou amortissable (seul l’intérêt d’emprunt l’est). Donc si vous avez acheté une patientèle déduisez maintenant (du salaire net) vos mensualités de remboursement de votre emprunt. Attention chérie ça va trancher…

Ce site évalue le salaire moyen des ostéopathes à 2 278€/mois. On tombe pile-poil dans nos calculs.

Un seul de mes collègues de promotion a très bien réussit son cabinet et en 4 ans il voit près de 55-60 patients par semaines, et ne prend pas de vacances et travaille 6 jours par semaines. Il travaille dans un endroit où la concentration en ostéopathe est faible.   Il se garantit ainsi près de 5000€ net par mois. Il reste une exception et il n’arrête pas.

Ouai mais, vous faites du black à gogo vous les ostéos !

C’est vrai quoi ! les patients qui payent cash, ni vu ni connu in ze pocket !

Ben non c’est pas si simple, car la grande majorité des patients payent par chèque ou carte environ  8/10. Depuis le remboursement des traitements par les mutuelles, nombreux sont les patients réclamant une facture. Si vous vous décidez à empocher au black toutes les consultations payées en cash et dont les patients n’ont pas demandé de facture, vous devrez alors faire avaler à l’inspecteur des impôts que tous les patients qui payent par cash ont demandé une facture…

Pour couronner le tout il vous est fortement recommandé de faire partie d’une association de gestion agrée (AGA) (200€/an), qui vérifieront vos chiffres pour être certain que vos revenus par chèque et espèce sont dans la moyenne statistique. Ne pas passer par eux vous expose à des contrôles fiscaux et une majoration de votre revenu de 25% pour votre déclaration d’impôt et ce chiffre est aussi envoyé à la CAF, du coup vous vous faites aussi enfler pour les aides sociales qui seront revues à la baisse. Comme par magie les impôts considèrent que vous faites 25% de black !

Comment on dit déjà ? DSK stp, tu peux m’aider ? j’ai un trou de mémoire… Tu sais quand on t’a mis les menottes alors qu’on n’était pas sûr si tu l’avais vraiment… ah oui ça y est: la présomption de culpabilité.

Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? à vous de voir…

Retraite, vacances, chômage et autres utopies

_La retraite pour les ostéopathes comme pour les professions libérales, il vaut mieux ne pas trop compter dessus. En 2023 d’après la CIPAV, il faudra cotiser jusqu’à 67 ans pour avoir sa retraite taux plein. Une bonne rigolade quand les gens se plaignent pour leur retraite à 62 ans au lieu de 60…

_Comme vous êtes une profession libérale vous ne pouvez pas être licencié, donc pas d’indemnité si vous arrêtez votre cabinet, et pas de chômage non plus…

_Les vacances coûtent très chères: Si vous partez 2 semaines en vacances, vous n’avez pas de revenus pendant 2 semaines, mais vos dépenses professionnelles persistent (loyer, charges…). Effectivement de nombreux patients reviendront la semaine de votre retour, mais un certain nombre (les cas aiguës) vont aller voir de vos collègues, et pendant 2 semaines il ne vous pas était possible de voir des nouveaux patients ce qui donne un contre coup et des semaines plus molles 2 semaines après votre retour. Bref 2 semaines de vacances =+/- 20% de CA en moins sur 2 mois.

Si vous partez plus longtemps vous pouvez faire appel à un remplaçant qui vous versera une rétrocession, de l’ordre de 30% des consultations, cela devrait couvrir vos frais.

_Vous êtes malade, dommage pour vous… à moins que vous n’ayez souscrit à une assurance vous distribuant des indemnités journalières vous n’en aurez pas. En gros ce n’est pas vraiment une option.

_Congé paternité-maternité : Si vous voulez vous pouvez en prendre mais vous allez perdre en inertie de patientèle. Pas forcément judicieux…

_Le 13ème mois ? Considérez que vos mois durent 4 semaines. Comme cela à la fin de l’année vous aurez effectivement l’impression d’avoir un 13ème mois, mais ça ne l’est pas vraiment…

_La prime de Noël:  en fait il s’agit de la déprime de Noël. Les gens ont des cadeaux à faire et ne vont pas dépenser leur argent chez l’ostéopathe… En fonction de l’endroit où vous habitez il faut s’attendre à des variations de 20-30% de CA entre certains mois.

Les avantages

Le fait d’être une profession libérale vous permet d’être votre propre boss et vous donne une certaine flexibilité dans votre agenda. Si la prise d’une semaine de vacances consécutives n’est pas souvent une option, vous pourrez facilement prendre un jour par si, un jour par là, vous donnant un rythme de vie plutôt agréable.
Certains ostéopathes essaient de condenser tous leurs patients sur 3-4 jours ce qui leurs laisse ensuite 3-4 jours off dans la semaine. À noter qu’un jour de moins de travail c’est un jour de plus de repos!

Au niveau fiscal il est évident que certaines dépenses perso-professionnelles vont passer en charges (ordinateur, téléphone, imprimante…).

Conclusion

L’ostéopathie est une profession vraiment passionnante et lourdement responsabilisante. Il faut garder en tête que financièrement c’est loin d’être l’eldorado promis par les écoles. Le marché est à saturation et il devient de plus en plus difficile pour les nouveaux diplômés de passer le cap de la 3ème année fiscale. Ils sont nombreux à devoir avoir un job à temps partiel pour pouvoir continuer à pratiquer.  ou tout simplement abandonner l’ostéopathie.

Il est aussi frustrant d’entendre les patients se plaindre du prix élevé d’une consultation, car ils sont généralement très loin d’imaginer qu’une infime partie trouve effectivement votre poche. (+/- 13€/consultation à 50€)

La pratique peu déontologique de certains kiné-ostéos, qui vont faire passer des séances d’ostéo pour des séances remboursées de kinésithérapies a pour conséquence de soigneusement énerver les ostéopathes exclusifs, car la concurrence est particulièrement déloyale. Cet acte est d’ailleurs lourdement sanctionné par la loi. (voir ici)

Travailler jusqu’à 67 ans avec ce métier me semble énigmatique, car c’est un métier difficile à exercer avec des doigts arthrosiques (voir article sur “douleurs musculo-squelettiques sont elles contagieuses“). Espérons que nous pourrons tout de même les croiser suffisamment pour avoir une chance de revendre son cabinet à prix d’or…