Chapitre 5 :

L’effet idéomoteur

Les muscles ne sont jamais complètement détendus. Il existe un seuil de contraction permanent de base appelé ‘le tonus musculaire’[1] ou encore « tonicité musculaire ».

L’effet idéomoteur c’est une élévation inconsciente du tonus musculaire d’un muscle ou de groupes musculaires associée à un processus cérébral :

Typiquement, le simple fait de penser à faire un mouvement va augmenter de manière inconsciente le tonus musculaires des muscles qui vont vous permettre d’effectuer cette action.

En augmentant légèrement le tonus musculaire vous augmentez très légèrement la contraction musculaire, stimulez les fuseaux neuro-musculaires et les récepteurs de Golgi. Cela vous permet de visualiser spatialement votre membre et de rendre plus réactive et précise l’action que vous vous prêtez à faire. On nommera par la suite cette élévation de tonicité une hypertonicité[2].

Un processus cérébral plus complexe, comme une émotion par exemple, peut aussi avoir un effet idéomoteur : les micro-expressions[3] décrites par Paul Ekman en seraient un exemple.

C’est en 1852 que William Benjamin Carpenter aurait ‘découvert’ l’effet idéomoteur[4], aussi cet effet est connu sous le nom d’ « Effet de Carpenter ». En 1854 Eugène Chrevreul écrit un rapport à l’académie des sciences allant dans le même sens pour expliquer les phénomènes de spiritisme, de pendule, de baguette de radiesthésite…[5]

De nombreuses personnes sont persuadées ne pas faire bouger leur pendule ou que des esprits font vraiment bouger le verre à leur insu alors qu’elles seraient victimes de cette illusion proprioceptive.

Un exemple d’effet idéomoteur : le pendule

Nous n’allons pas ici faire une description détaillée du fonctionnement du pendule et de ces autres phénomènes cela a déjà été fait de manière plus rigoureuse et scientifique au XIXème siècle par des scientifiques comme E. Chevreul, W.B. Carpenter, M. Faraday (…).

Mais cependant n’hésitez pas à expérimenter cet effet idéomoteur avec un pendule. (à lire fonctionnement du pendule)

Il est fort possible que l’effet ne semble pas être si démonstratif, c’est normal car le fait que vous vous savez l’auteur du mouvement diminue l’effet idéomoteur. Mais en pratiquant et en mettant de côté ce savoir vous allez tout de même vous intriguer avec ce pendule.

Si vous avez déjà pris le temps d’expérimenter cet effet idéomoteur avec votre pendule, avez-vous remarqué que par moment vous n’étiez pas conscient de le faire bouger ?

Vous comprenez alors que la ligne est très fine à croire qu’il bouge vraiment par lui-même, et que certaines personnes puissent tomber dans la croyance radiesthésique.

(Début d’une petite parenthèse)

Même étant ostéopathe, on s’aperçoit que l’on peut être joué par l’un de ses sens les plus développé, celui de la proprioception.

Au vu de toutes ces formations florissantes pour les ostéopathes ou thérapeutes, chers collègues méfiez-vous de ces diagnostiqueurs en tout genre qui offriraient des formations à ce sujet pour tester les allergies ou le remède homéopathique à donner à son patient ! Car Ils ne diagnostiquent pas le patient, mais la croyance qu’ils projettent sur eux ! (en tout cas de manière significative)

De votre côté chers patients soyez conscients que les thérapeutes qui utilisent un pendule, nagent en plein délire thérapeutique !

Cependant on pourrait faire une exception pour ceux qui utilisent le pendule afin de créer volontairement un état hypnotique chez le patient dans le but de travailler sur leur représentation imaginaire de la réalité. [6]

(Fin d’une petite parenthèse)

Il est intéressant aussi de noter comment ces croyances pourtant expliquées et démontées depuis 150 ans continuent encore de faire des adeptes. Pour vous en convaincre 2014 allez sur le site de la FNAC et tapez le mot-clé pendule

Il n’est plus possible au XXIème siècle de continuer à propager l’idée que des ‘esprits’ ou de l’énergie ancestrale puissent être à l’origine de ce type de phénomènes.

Même si par obligation intellectuelle il n’est pas possible de nier l’existence d’un fluide radiesthésique ou de phénomènes paranormaux, personne jusqu’à aujourd’hui n’a pu en apporter la preuve et ce sera très probablement le cas pour les siècles à venir.

Mais comme il serait formidable que la race humaine puisse se découvrir ce genre de facultés, encouragez vivement toute personne persuadée d’avoir le don de trouver de l’eau, ou qui prétend parler aux esprits avec un scrabble, de prouver scientifiquement leurs capacités surnaturelles en contactant un centre de zététique[7] ou même de gagner 1 000 000 $ en contactant le JREF[8] !

En France le prix défi zététique international d’Henri Broch offrait 200 000 € à quiconque qui prouvait avoir des capacités paranormales : en 15 ans personne n’a remporté ce prix[9][10], quant au 1 million Dollar Challenge de James Randi il n’a jamais été remporté en plus de 30 ans d’existence.

L’effet idéomoteur en mentalisme

Je ne vais pas ici aller dans les détails de certains tours de mentalisme par respect pour la communauté des mentalistes/magiciens/illusionnistes. Mais sachez que l’effet idéomoteur a été utilisé professionnellement pour ce type de prestation par James Randall à partir de 1874[11][12], étrangement la même année que la naissance de l’Ostéopathie[13] !

Si vous désirez en savoir plus n’hésitez pas à lire l’excellent livre de Banachek [12] sur le sujet. Sachez que certains de ces “tours” partagent des similarités proprioceptives perturbantes avec certaines techniques ostéopathiques comme le déroulement et l’écoute fasciale…

 


[1]Tiré du Centre National de ressources textuelles et lexicales : http://www.cnrtl.fr/definition/Tonus

[2] A ne pas confondre avec hypertonie qui est une cocontraction des agonistes/antagonistes (signe d’une pathologie neurologique)

[3] http://en.wikipedia.org/wiki/Microexpression

[4] William Benjamin Carpenter, On the influence of suggestion in modifying and directing muscular movement, independently of volition, Royal Institution of Great Britain, 1852

[5] Eugène Chevreul, De_la_baguette_divinatoire_ou_pendule dit explorateur aux tables tournantes, 1854

[6] Ormond McGill, The New Encyclopedia of Stage Hypnotism, page 212, 1996

[7] Observatoire de zététique : http://www.zetetique.fr/

[8] James Randi Educational Fundation : http://www.randi.org/

[9] Défi zététique international (clos depuis février 2002): http://webs.unice.fr/site/broch/defi.html

[10] Devenez sorciers, devenez savants, H. Broch, G. Charpak, 2003 p.127

[11]Derren Brown, Trick of the minds, page 53, 2006

[12]Banachek Psychophysiological Thought Reading, 2002

[13]A.T. Still et Pierre Tricot, Andrew Taylor Still (1828-1917) : Autobiographie, 2008

4 Comments

  1. Rampal 20 février 2015 à 12 h 01 min- Répondre
  2. Rampal 19 mars 2015 à 20 h 34 min- Répondre

    Bonsoir,
    Un autre article dans la même idée.
    Bonne soirée,
    Jules
    Vitalisme et ostéopathie

  3. Fibulafloor 6 octobre 2015 à 22 h 44 min- Répondre

    Un lien, peut-être intéressant pour ajouter au débat. Si quelqu’un retrouve ce fameux article je prend. Merci
    http://www.sudouest.fr/2015/10/06/tonneins-deux-osteopathes-mettent-le-doigt-sur-les-mouvements-du-crane-2146179-3887.php

    • admin 8 octobre 2015 à 9 h 40 min- Répondre

      Merci Fibulafloor pour ce lien,
      Effectivement si qqu’un à un lien vers l’article en question…
      Des questions restent alors en suspend :
      1. 50microns ou alors 0,05mm avec une variation sur 5 secondes d’expansion cela fait une capacité de discernement de mouvement de 0,01mm par seconde. J’étais loin de me savoir si fort en palpation (c’est tout de même à peu près la taille d’une bactérie…)
      2. Ressentir ce mouvement à travers les cheveux et cuir chevelu sans un contact direct avec le crâne ? sachant qu’un cheveux fait à peu près 0,1 à 0,05mm et au vu de la compressibilité d’une masse de cheveux, on ressentirait alors ce mouvement à travers un énorme coussin qui amortit (càd qui dissipe dans le temps une force/mouvement), ne parlons pas non plus du mouvement de la tête du patient en fonction de son rythme cardiaque et respiratoire, Impressionnant !
      3 même si ce mouvement existait, comment expliquer que remettre un os en place de 0,05mm soignerait une sciatique ???
      4. Même si il existait un mouvement (et pourquoi pas ) pourquoi ne pas d’abord étudier des effets connus (effet idéomoteur/carpenter ) avant de chercher des explications capillotracté ?

Laisser un commentaire